Google

PC ou Mac?

Vous venez de revenir de voyages. vous avez accumulé des centaines voir des milliers de photos sur vos cartes mémoires. Il est maintenant temps de les trier et de les traiter. En partant du principe que vous avez fait vos photographies au format Raw (ce qui est plus que recommandé si vous tenez à la qualité de vos photos), alors il vous faudra un matériel adapté.

J’√©limine d’embl√©e les tablettes. Ce genre d’outils ne sert qu’√† faire de la consultation d’information (lire ses mails, regarder une vid√©o, …). Mais certainement pas √† tout ce qui touche √† la production (dont fait partie le traitement de photos). L’ergonomie d’une tablette n’est pas adapt√©e au traitement d’images, et sa puissance est en de√ßa de ce que r√©clame la manipulation de lourds fichiers Raw.

Si on essaye de lister ce dont on a besoin pour traiter ses photos alors il nous faut:

- une grosse puissance de calcul. Un fichier Raw r√©cent p√©sera plusieurs dizaines de Mo. Le manipuler via un logiciel d√©di√© (je recommande l’excellent Lightroom) demande alors une grosse puissance de calcul, sans quoi votre machine prendra plusieurs secondes pour chaque op√©ration que vous ferez sur votre photo. Multipliez ces quelques secondes par le nombre d’op√©rations que vous ferez sur chaque photo (par exemple, un changement de contraste + une suppression des distortions induites par l’objectif + un changement de saturation des couleurs), et par le nombre de photos que vous avez √† traiter. Au final, une machine pas assez puissante pourra facilement vous rendre fou.

- une grosse quantit√© de m√©moire vive. L√† encore, c’est li√© √† la taille des fichiers raw. Si vous n’avez pas assez de m√©moire vive, votre machine risque de ramer pendant le traitement de vos images. Et c’est d’autant plus vrai pour ceux qui se lancerait dans la retouche via un logiciel genre Photoshop.

- beaucoup d’espace de stockage. Encore une fois, on revient √† la taille des fichiers raw. Quelques milliers de photos dans ce format, c’est plusieurs dizaine de Go d’espace disque occup√©. Et comme il est conseill√© de sauvegarder ses photos, pour √©viter de tout perdre en cas de probl√®me d’un disque dur, vous pouvez alors multiplier par deux l’espace de stockage n√©cessaire.

- un bon écran. Un bon écran vous permettra déjà de profiter au mieux de vos images, mais aussi de traiter vos photos de la manière la plus juste (en terme de rendus des couleurs notamment).

- des logiciels adapt√©s √† ce que vous comptez faire de vos photos (d√©veloppement de fichiers Raw, retouche photo, g√©n√©ration de panorama, cr√©ation de livres photos, …)

Si on en revient au sujet de cet article, et qu’on essaye de comparer PC et Mac. Les deux fonctionnent avec le m√™me type de mat√©riel, sous le capot, c’est la m√™me chose. En termes de logiciel, il y a bien plus de choses disponibles sur PC, mais les mastodontes du monde photo (Lightroom, Photoshop, …) sont aussi disponible sur Mac. Les diff√©rences essentielles portent sur deux choses.

  • Le syst√®me d’exploitation:
Un Mac tournera sous Mac OS X, alors qu’un PC sera sous Windows (je passe volontairement sur Linux, car beaucoup d’appli photos n’ont pas √©t√© port√©es sur ce syst√®me). Nombreux sont les extr√™mistes qui vous diront que Mac OS est plus rapide, plus stable et plus intuitif. C’est totalement faux. C’√©tait peut √™tre vrai avant la sortie de Windows XP, mais √ßa fait d√©j√† de nombreuses ann√©es que Windows est parfaitement stable et ne souffre pas de probl√®me de performance. Quant √† la question de l’intuitivit√©, pour avoir eu l’occasion d’utiliser Mac OS 9 et X dans le cadre de mon travail, j’ai plut√īt eu l’impression d’√™tre prisonnier d’un environnement o√Ļ tout est format√© de mani√®re tr√®s stricte, et o√Ļ tout est cach√©.

Si vous vous int√©ressez √† l’univers de la photo, vous aurez sans doute de nombreuses fois entendu dire qu’un Mac est plus adapt√© √† la photo qu’un PC. C’est totalement absurde, car les deux plateformes peuvent toutes faire tourner les logiciels photo les plus populaires. Une fois que vous aurez lanc√© votre Lightroom ou autre, vous vous moquerez bien de savoir si derri√®re, c’est un Windows ou un Mac OS qui tourne. Apple propose bien un logiciel plut√īt complet d√©di√© au traitement de fichiers Raw (Aperture), mais les mises √† jour de ce logiciel sont lentes (vous risquerez d’attendre longtemps avant que le format Raw du tout dernier reflex sorti sur le march√© soit support√©), et confier sa biblioth√®que de photos √† un logiciel ferm√© (comme la plupart des choses en provenance de chez Apple), c’est un peu jouer avec le feu. Apple n’a jamais h√©sit√© √† totalement laisser tomber les utilisateurs de certains de ses logiciels (voir cet article sur le tr√®s bon blog Macandphoto).

Il faut aussi savoir qu’Apple est le sp√©cialiste des formats propri√©taires. Il existe des standards dans l’informatique, qui permettent une certaine interop√©rabilit√© entre logiciels et syst√®mes. Mais Apple est le sp√©cialiste des trucs qui ne sont compatibles qu’avec Apple. Ainsi, pour r√©cup√©rer une photo prise depuis votre smartphone, il vous suffira de le brancher sur n’importe quel machine et votre t√©l√©phone sera reconnu comme un disque dur. Sauf si votre t√©l√©phone est un iphone, auquel cas vous aurez besoin d’itunes pour faire un truc aussi basique …

De plus, Mac OS X r√©gresse au fil des versions. Cette esp√®ce de convergence qu’ils essaient de faire avec iOS est loin d’√™tre ce qui se fait de mieux. De plus en plus d’options deviennent cach√©es, ou sont carrement supprim√©es. Windows est malheureusement en train de prendre la m√™me route, avec cette interface ridicule qui a √©t√© ajout√©e √† Windows 8. Le jour o√Ļ les gens qui nous pondent ces syst√®mes d’exploitations auront compris qu’un ordinateur de bureau, c’est pas une tablette, c’est un outil qui est utilis√© avant tout pour travailler, pour cr√©er, pour produire, alors peut √™tre qu’on reviendra vers des syst√®mes d’exploitations de meilleur qualit√©.

Enfin, si il y a bien une chose qui me ferra d√©conseiller Apple, √† n’importe qui, pour quoi que ce soit, c’est la censure qui est op√©r√©e par cette boite. Je citerai l’exemple r√©cent concernant l’interdication d’applications photo sur l’Apple Store (voir cet article) car elles permettaient de voir des photos de nus (des photos d’art, et non de la pornographie). C’est juste d√©lirant de voir ce genre de censure. Une boite qui fourni mat√©riel et logiciels informatiques n’a pas √† dicter ce que ses utilisateurs ont le droit de pas ou faire avec. Certes, ici, on parle d’iOS, et non de Mac OS. Mais il est √† craindre que Mac OS prenne la m√™me direction. Le jour o√Ļ il ne sera plus possible d’installer de logiciel sur son Mac sans passer par l’Apple Store n’est peut √™tre pas si loin que √ßa.

Windows prendra largement la t√™te devant Mac OS si vous (ou votre entourage) √™tes joueur. Et oui, acheter un ordinateur pour traiter ses photos ne veut pas dire acheter un ordinateur que pour ce seul usage. Seule une minorit√© de jeux sont port√©s sur Mac, et de toute mani√®re, l’absence de carte graphique digne de ce nom sur pas mal de macs fait de ces machines de tr√®s mauvaises plateformes de jeu.

  • Le prix:
C’est quelque chose qui me fait souvent faire des bonds. Un Mac, √ßa va de cher √† hors de prix. D√©j√†, je vous d√©conseille tr√®s fortement les iMacs. Certains peuvent √™tre s√©duits par leur design, mais ce design se paye au prix fort. Vous avez l√† un ordinateur de bureau qui utilise des composants de portable, donc moins de puissance. Hors la puissance est le nerf de la guerre dans le monde du traitement photo. Et la moindre option est factur√©e au prix fort. Par exemple, pour passer de 2x4Go √† 2x8Go de Ram sur un iMac de « base » (qui vaut tout de m√™me la bagatelle de 1 349 ‚ā¨), il faut rajouter 200‚ā¨. Il faut quand m√™me savoir que 2x4Go de Ram, ca revient √† un peu moins de 50‚ā¨, et 2x8Go √† 100‚ā¨. Et oui, un upgrade de 50‚ā¨ vous est factur√© 200‚ā¨. C’est √ßa l’univers Apple. Ils n’ont pas accumul√© un tr√©sor de guerre de plus de 100 milliards de dollar en vendant des choses √† leur juste valeur. Et ne comptez pas faire vous m√™me vos upgrades, √ßa ferait sauter la garantie de la machine. Les iMacs sont √©quip√©s d’√©crans brillants, ce qui est tr√®s g√™nant pour travailler, ce genre d’√©cran est une calamit√©. De plus, les iMacs sont connus pour avoir des √©crans qui vieillisent tr√®s mal (voir cet article), sans doute un effet de la compacit√© pouss√©e √† l’extr√™me. Et un iMac qui tombe en panne, c’est toute la machine qui repart au SAV. Et l√†, tout peut arriver, le meilleur comme le pire. Pour les anglophones, n’h√©sitez pas √† jeter un oeil √† cet article qui raconte les d√©boires d’un client d’Apple dans son bon droit face √† l’arrogance du SAV de cette boite.

Il existe une cat√©gorie de Mac mieux adapt√©e au monde professionnel, ce sont les MacBook Pro et les Mac Pro. Les 1ers sont des portables, les 2nd des tours de bureau. Mais dans cette gamme de produits, les prix flirtent avec la stratosph√®re. 1 249 ‚ā¨ pour le MacBook Pro de « base », avec un √©cran de 13″ seulement. 13″, c’est bien en d√©placement, mais quand on est chez soit et qu’on a des centaines de photos √† traiter, c’est juste ridicule comme taille d’√©cran. Et les prix s’envolent d√®s qu’on veut une taille d’√©cran un peu plus grande. Quant aux Mac Pro, il faut compter 2599 ‚ā¨ pour un « 1er prix », sans √©cran. Les Mac Pro ont pour avantage, comme un pc de bureau, d’√™tre √©volutifs. On peut facilement ouvrir la tour pour rajouter des disques durs, ou autre. Mais s√©rieusement, le prix est juste d√©lirant…

Dans le monde PC, on trouve de tout, du tr√®s bon march√© au tr√®s cher. Mais le gros avantage, c’est l’√©norme vari√©t√© de mat√©riels disponibles, avec tout un tas de canaux de distribution. Vous pouvez acheter un PC chez un grand constructeur (Dell, Asus, …), le faire assembler chez l’assembleur de votre quartier et ainsi choisir pr√©cisement quels composants vous aurez dans votre machine, ou l’assembler vous m√™me (il faut compter quelques heures de travail). Dans la plupart des cas, vous pourrez vous offrir une machine dont le co√Ľt sera bien moins cher que son √©quivalent chez Apple. Evitez juste les tout-en-un pour un PC de bureau, sinon vous vous trouveriez confront√©s aux m√™mes genres de probl√®mes que ceux dont souffrent les iMacs (la panne d’un composant immobilise toute la machine, √©volutivit√© tr√®s tr√®s limit√©, machine assez peu puissante au vu de son prix, √©cran de mauvaise qualit√©, …).

Certains reprocheront aux PCs un design pas terrible. Encore une id√©e fausse. Certes, il y a une dizaine d’ann√©e, quand j’ai attaqu√© mes √©tudes d’informatique, mon PC √©tait tr√®s moche, que ce soit mon √©norme √©cran cathodique 19″, ma tour ou mon clavier, le tout d’un gris d√©primant. Mais aujourd’hui, les choses ont bien chang√©es. Mon PC s’int√©gre tr√®s bien dans mon appartement, avec des √©l√©ments de couleurs noirs, tr√®s sobres. Apple n’a pas le monopole du sens du design. Quant √† l’esth√©tique des Macs, elle est parfois discutable. Les 1ers iMacs √©taient juste horribles √† mes yeux. Heureusement, ils ont des couleurs moins criardes maintenant.

  • Alors, PC ou Mac?
Vous vous demandez sans doute pourquoi on trouve autant de Mac dans le monde de la photo. Moi aussi je me pose souvent cette question. Malheureusement, les id√©es fausses ont souvent la vie dure, du coup, nombreux sont ceux qui ach√®tent leur mat√©riel sans vraiment se poser de question ou analyser de mani√®re critique la pertinance d’acheter telle ou telle machine. Payer quelque chose au prix cher peut parfois donner l’impression d’acheter quelque chose de sup√©rieur. De plus, il existe aussi un lobby anti-PC tr√®s fort dans la communaut√© pro Apple. Il ne represente qu’une tr√®s petite minorit√© de gens, mais est il tr√®s prolifique en terme de propagande pour vanter la « sup√©riorit√© » d’Apple face √† toute forme de produits concurrents. M√™me des journaux plut√īt s√©rieux vont jusqu’√† relayer ce genre de propagande, √† l’instar de cet « article », caricatural au possible, et r√©dig√© par une personne qui n’a jamais du toucher un PC de sa vie. Il faut dire que le rapport quasi religieux qu’entretiennent certains adeptes vis-√†-vis de la marque √† la pomme (tr√®s bien expliqu√© dans cet article) les poussent √† d√©fendre Apple envers et contre tout.

Pour conclure, Mac ou PC, le choix n’appartient qu’√† vous. Mais votre argent sera toujours mieux depens√© dans des optiques (qui se d√©pr√©cient peu au fil des ann√©es) ou dans un voyage, que dans du mat√©riel informatique qui devient vite d√©pass√©. Alors, PC puissant √† 1000‚ā¨ + bon √©cran √† 500‚ā¨ + 1 bonne optique pro √† 1000‚ā¨, ou 1 Mac Pro √† 2600‚ā¨ (sans √©cran bien s√Ľr)? Moi, j’ai fais mon choix. Et si vous tenez absolument √† √©voluer sous Mac OS, alors construisez vous un Hackintosh. Votre portefeuille vous remerciera.

No Response to “PC ou Mac?”

Leave a Comment

A propos de l’auteur

Je m'appelle J√©r√©my Bourgouin. Ing√©nieur en informatique dipl√īm√© de l'ESSI-Polytech Nice Sophia, je vis sur Antibes et travaille chez Amadeus SAS.
Passionné par les voyages et la photographie, j'ai décidé de partager mes conseils et mes expériences sur ce site.