Google

Maroc

Proche et abordable, le Maroc Ă©tait un pays que j’avais envie de voir depuis longtemps. C’est en 2006 que j’ai enfin rĂ©ussi Ă  motiver 4 amis pour m’accompagner. N’Ă©tant pas encore Ă  l’Ă©poque un habituĂ© de l’organisation de voyages, nous sommes passĂ© par une agence et avons rĂ©servĂ© un circuit moyen de gamme. Le circuit choisi nous faisait sĂ©journer quelques jours Ă  Marrakech, et quelques jours Ă  Ouarzazate. C’est un classique que l’on retrouve chez presque toutes les agences de voyages car, dans l’imaginaire des gens, quand on parle de Maroc, c’est souvent Ă  ce genre de lieux qu’on pense. Et c’est vrai que les paysages dans cette rĂ©gion, surtout au delĂ  du Haut Atlas, sont spectaculaires.

  • L’itinĂ©raire:
- jour 1 / 26.09.2006:
Nice/Marrakech – nuit Ă  Marrakech
- jour 2 / 27.09.2010:
traversĂ©e du Haut Atlas + Kasbah d’AĂŻt BenHaddou – nuit Ă  Ouarzazate
- jour 3 / 28.09.2006:
traversĂ©e de l’Anti Atlas + vallĂ©e du Drâa + Zagora + dune de Tinfou – nuit Ă  Ouarzazate
- jour 4 / 29.09.2006:
Route des mille Kasbahs + Oasis de Tinerhir + Gorges de la Todra – nuit Ă  Ouarzazate
- jour 5 / 30.09.2006:
Ouarzazate + oasis de Fint – nuit dans l’avion – nuit Ă  Ouarzazate
- jour 6 / 01.10.2006:
traversĂ©e du Haut Atlas + palmeraie de Marrakech + Medina de Marrakech – nuit Ă  Marrakech
- jour 7 / 02.10.2006:
Marrakech – nuit Ă  Marrakech
- jour 8 / 03.10.2006:
retour Ă  Nice


  • Le budget:
Un voyage au Maroc est plutĂ´t abordable. L’important nombre d’agences qui proposent des sĂ©jour dans ce pays a tirĂ© les prix vers le bas. Ce pays est gĂ©ographiquement proche de la France, donc le coĂ»t des billets d’avion est raisonnable. Et sur place, le coĂ»t de la vie est relativemment bas, mĂŞme si les prix sont souvent majorĂ©s dans les endroits touristiques. Le coĂ»t final d’un voyage dans ce pays dĂ©pendra surtout du niveau de prestation que vous rechercherez. On peut trouver des voyages d’une semaine, tout compris, Ă  partir de quelques centaines d’euros. Mais vous aurez tout interĂŞt Ă  mettre un peu plus cher et vous organiser quelque chose de mieux.
- Circuit Sud Marocain 3/4*:
641.00 €
- assurance multi-risque:
25.00 €
- excursion Ă  l’oasis de Fint:
40.00 €

- total:
706.00 €


Ce budget correspond Ă  un voyage organisĂ© chez Marmara. Presque tout est compris (vol, repas, transports, …). Il faut juste rajouter le prix des boissons (pas très cher). Par contre, les Ă©ventuelles excursions optionnelles sont facturĂ©es assez cher (par rapport au coĂ»t de la vie local). Ainsi, une excursion Ă  l’oasis de Fint depuis Ouarzazate peut se trouver facilement Ă  deux fois moins cher que le prix que nous avons payĂ©.
  • A savoir:
Si votre budget le permet, Ă©vitez les voyages organisĂ©s bas/moyen de gammes du genre de celui que j’ai fais. Le gros inconvĂ©nient de ce type de voyage est qu’on passe beaucoup de temps en bus. On voit beaucoup d’endroits superbes. Mais on ne s’arrĂŞte que très peu et on encha^ne du kilomètre. J’en suis revenu avec une certaine frustration. Et les journĂ©es dans ce genre de voyages sont souvent longues. Le logement se fait souvent Ă  un ou 2 endroits seulement (Marrakech et Ouarzazate pour mon voyage) alors qu’il faudrait faire un itinĂ©raire de type road-trip pour faire moins de route et avoir du temps pour profiter de ces paysages de rĂŞve. De plus dans ce genre de voyage, on ne choisi pas avec qui on voyage. On peut bien tomber, mais on peut aussi avoir des gens qui râlent dès qu’il s’agit de marcher 5 min, ou des personnes qui se jetent sur le buffet le soir et le pillent littĂ©ralement… C’est du vĂ©cu.

Si malgrĂ© tout vous dĂ©cidez d’opter pour le mĂŞme genre de voyage organisĂ© que celui que j’ai fais, il y a quand mĂŞme moyen de sortir un peu du programme prĂ©vu. N’hĂ©sitez pas Ă  sortir de votre hĂ´tel/club de vacances le soir après vos excursions de la journĂ©e. Je me suis baladĂ© le soir dans Ouarzazate, c’est loin d’ĂŞtre dĂ©sagrĂ©able. De mĂŞme, vous aurez sans doute des plages de temps libre, voir mĂŞme des demi journĂ©es complètes. Profitez en pour vous Ă©vader un peu. Les taxis ne sont pas chers et vous permettront de rayonner depuis votre lieux de rĂ©sidence. Lors des visites de villes, n’hĂ©sitez pas Ă  demander Ă  ce qu’on vous laisse sur place après la visite, et rentrez par vos propres moyens. Vous aurez bien plus Ă  raconter Ă  vos proches de retour de voyage que ceux qui se seront contentĂ© du programme « de base ».


Si vous sĂ©journez Ă  Marrakech et que le Jardin Majorelle n’est pas au programme, visitez le sur votre temps libre.

Par contre, Ă  part peut ĂŞtre pour les voyages vraiment très bas de gamme, les voyages organisĂ©s ont pour avantages de proposer des logements très correctes. Il s’agit souvent de grandes rĂ©sidences/clubs de vacances avec de petits logements individuels et grands espaces verts. Les grosses masses rĂ©gulières de touristes qu’ils font voyager leur permettent d’avoir de nĂ©gocier au mieux les prix dans ce genre d’endroits.


Le faible coĂ»t de la vie au Maroc permet aux voyagistes de loger leurs clients au sein d’agrĂ©ables rĂ©sidences aux jardins luxuriants.

Evitez la pĂ©riode du Ramadan car mĂŞme si cela ne pose pas trop de problème, tout tourne un peu au ralenti pendant cette pĂ©riode, surtout quand il fait chaud et qu’il est interdit de boire avant le coucher du soleil. Pendant cette pĂ©riode, vos guides/accompagnateurs ne seront pas au mieux de leur forme, et seront parfois tenter d’Ă©courter leurs journĂ©es pour rentrer Ă  temps pour la rupture du jeĂ»ne.

Il vaut mieux aussi Ă©vitez de vous rendre dans la partie situĂ©e Ă  l’est du Haut Atlas pendant les mois de juillet et aoĂ»t. Les sommets du Haut Atlas (point culminant Ă  4 167 m au Jbel Toubkal) empĂŞchent les nuages en provenance de l’Atlantique d’aller plus Ă  l’est, ce qui assèche toute la rĂ©gion situĂ©e au delĂ  du massif. Et pendant l’Ă©tĂ© les tempĂ©ratures peuvent grimper très haut (exceptionnellement 50 degrĂ©s Ă  Ouarzazate). Une 2ème chaĂ®ne de montagne, l’Anti Atlas, vient Ă  bout des rares nuages qui auraient pu franchir le Haut Atlas. Au delĂ  de ce massif, c’est le dĂ©but du Sahara, vous y trouverez de très beaux ergs (dĂ©serts de sable) mais aussi une chaleur implaccable.


Une fois le Haut Atlas franchi, vous trouverez une zone pré-saharienne très aride.

Si il y a une chose très dĂ©sagrĂ©able lorsque l’on voyage au Maroc, c’est qu’on est souvent vu comme un portefeuille sur pattes. C’est pĂ©nible. Quelqu’un vient vous aider alors que vous ĂŞtes perdu dans une mĂ©dina, vous pensez qu’il fait ça par pur gentillesse? Attendez vous Ă  qu’on vous rĂ©clame des dihrams mĂŞme pour quelque chose d’aussi basique qu’indiquer un chemin. Et les rĂ©actions en cas de refus de payer sont souvent aggressives. Si ce genre de situation vous arrive, ne vous laisser pas faire. Ignorez les « vous allez avoir des problèmes » et autres tentatives d’intimidation qu’on pourra tenter de faire sur vous. Je ne voudrais pas gĂ©nĂ©raliser ce genre de situation, car je suis sĂ»r qu’il y a aussi des personnes pleines de bonne volontĂ© qui seraient prĂŞtes Ă  aider les gens sans rien recevoir en retour, mais votre look de touriste ne passera pas inaperçu et attirera vers vous avant tout des gens cherchant Ă  se faire un peu d’argent.

Les souks sont des très bons endroits pour faire vos emplettes. Ceux de Marrakech notamment sont très rĂ©putĂ©s. Mais attention, avec votre look de touriste, on va tenter de vous faire payer le prix fort. Un seul mot: nĂ©gociez. Cela fait partie des coutumes locales. C’est parfois un peu usant, car il s’agit d’un jeu de bluf entre le vendeur et l’acheteur, et ça peut prendre du temps. Mais avec un peu de patience, vous paierez le prix juste pour vos souvenirs.

  • Le coin du photographe:
Malheureusement, je n’Ă©tais pas encore Ă©quipĂ© d’un reflex numĂ©rique lors de ce voyage. Je suis allĂ© au Maroc avec mon Canon Ixus 50 achetĂ© en 2005. C’Ă©tait mon 1er voyage avec un appareil photo numĂ©rique, et j’ai fais la grosse erreur de partir sous Ă©quipĂ© en cartes mĂ©moire. J’avais très largement sous estimĂ© la beautĂ© des paysages que j’allais rencontrĂ©. Du coup, en voyant ma capacitĂ© de stockage se rĂ©duire Ă  vitesse grand V, j’ai du rĂ©duire la rĂ©solution de mes photos et me limiter en prises de vue. Depuis, je voyage toujours avec un stock consĂ©quent de cartes mĂ©moires.

Vu le genre de paysages que j’ai vu, et avec ce soleil qui semble briller en permanence Ă  l’est de l’Atlas, il me semble Ă©vident qu’un filtre polarisant fera merveille lĂ  bas. Les oasis et les oueds sont de très bon endroits pour faire le plein de photos. Le contraste entre l’eau, la vĂ©gĂ©tation exhubĂ©rante et les roches dessĂ©chĂ©e par le soleil donne des scènes très photogĂ©niques.


Les oasis sont souvent très photogéniques.

En milieu de journĂ©e, les regs (dĂ©serts de pierre) sont souvent très peu esthĂ©tiques. La lumière y est dure, et il n’y a souvent pas grand chose d’intĂ©rĂ©ssant Ă  photographier. Il vaut mieux attendre la fin de journĂ©e. Quand le soleil commence Ă  ĂŞtre bas sur l’horizon, le dĂ©sert se teint alors de couleurs chaudes très esthĂ©tiques.


Le coucher de soleil est souvent le meilleur moment pour prendre le désert en photo.

  • Quelques photos:
Morocco - Desert near Ouarzazate
DĂ©sert vu depuis AĂŻt-ben-Haddou

Morocco - The Draa River valley
Vallée du Drâa


Kasbah de Tifoultoute – Ouarzazate


Oasis de Fint


Minaret de la Koutoubia – Marrakech

No Response to “Maroc”

Leave a Comment

A propos de l’auteur

Je m'appelle Jérémy Bourgouin. Ingénieur en informatique diplômé de l'ESSI-Polytech Nice Sophia, je vis sur Antibes et travaille chez Amadeus SAS.
Passionné par les voyages et la photographie, j'ai décidé de partager mes conseils et mes expériences sur ce site.