Google

Islande/Groenland

  • L’itin√©raire:
- jour 1 / 04.06.2011:
Nice РKeflavík РReykjavik Рnuit à Reykjavík
- jour 2 / 05.06.2011:
√ěingvellir + Geysir + Gullfoss – nuit √† Laugarvatn
- jour 3 / 06.06.2011:
S√≥lheimaj√∂kull – nuit √† V√≠k √≠ M√Ĺrdal
- jour 4 / 07.06.2011:
M√Ĺrdalssandur + Skei√įar√°rsandur + Skaftafell + J√∂kuls√°rl√≥n – nuit √† H√∂fn √≠ Hornafir√įi
- jour 5 / 08.06.2011:
Skaftafell + J√∂kuls√°rl√≥n + V√≠k √≠ M√Ĺrdal – nuit √† Selfoss
- jour 6 / 09.06.2011:
Kr√Ĺsuv√≠k + Blue Lagoon – nuit √† Reykjav√≠k
- jour 7 / 10.06.2011:
Kulusuk Рnuit à Reykjavík
- jour 8 / 11.06.2011:
√ě√≥rsm√∂rk – nuit √† Reykjav√≠k
- jour 9 / 12.06.2011:
Reykjavik РKeflavík РNice

  • Le budget:
Il fut un temps o√Ļ l’Islande √©tait le pays le plus cher du monde. A l’√©poque, 1‚ā¨ se changeait pour 115 ou 125 couronnes islandaises. Puis vint la crise de 2008, avec un taux de change passant subitement √† 1‚ā¨ pour 305 couronnes, faisant temporairement de l’Islande un pays abordable. Depuis, l’√©conomie islandaise a repris du poil de la b√™te, mais reste toujours un peu moins cher qu’avant octobre 2008 (lors de mon voyage, le taux de change √©tait d’environ 1‚ā¨ pour 167 couronnes).

- S√©jour Islande/Gro√ęnland:
1945 ‚ā¨
- vol AR Nice-Paris:
138 ‚ā¨

- total:
2083 ‚ā¨


Pour ce voyage, je suis pass√© par les services de l’agence Comptoir des Voyages, par manque de temps pour faire toutes les r√©servations. Le prix final s’en ressent un peu, malgr√© les 5% de r√©duction dont j’ai pu b√©n√©ficier en √©tant employ√© d’Amadeus. Il est tout √† fait possible d’organiser ce genre de voyage par soi m√™me, mais il faut s’y prendre assez en avance, car tout se r√©serve assez vite. Vous risquez notamment d’√™tre surpris en voyant les prix des vols pour Reykjavik grimper de jour en jour. Le prix de ce voyage est aussi tir√© vers le haut par mon escapade au Gro√ęnland, qui rajoute un aller retour Reykjavik Kulusuk assez on√©reux.

  • A savoir sur l’Islande:
L’Islande est souvent d√©sign√©e comme √©tant une terre de feu et de glace. C’est totalement justifi√©. Ce pays se trouve en plein milieu de la dorsale m√©dio-atlantique, l√† o√Ļ les plaques europ√©ennes et am√©ricaines s’√©cartent, faisant au passage de l’Islande un pays situ√© sur deux continents. Mais en plus, l’Islande se situe sur un point chaud. Ces deux carat√©ristiques font de cette r√©gion du globe une zone g√©ologiquement tr√®s active. On y recense plus de 200 volcans, dont environ 130 actifs. Tout le monde se souvient de la fameuse √©ruption de l’Eyjafj√∂ll (appel√© Eyjafjallaj√∂kull dans les m√©dias, du nom de la calotte glaci√®re recouvrant l’Eyjafj√∂ll), qui paralysa le traffic a√©rien en Europe en avril 2010. Pourtant cette √©ruption √©tait relativemment peu puissante. En comparaison, l’√©ruption du Gr√≠msv√∂tn de mai 2011, qui n’a pas marqu√© les esprits car tr√®s courte, √©tait pourtant d’une puissance consid√©rable: ce fut la plus violente √©ruption du pays depuis 50 ans. Deux semaine apr√®s l’√©ruption, lors de mon passage pr√®s de ce volcan, les routes √©taient encore recouverte de cendres.

Iceland - Skei√įar√°rsandur - Ashes from the Gr√≠msv√∂tn 2011 eruption
La dernière éruption du Grímsvötn a recouvert de cendres toute la région située autour du parc national du Vatnajökull.

M√™me entre deux √©ruptions, l’Islande reste une terre en √©bullition permanente. Sources chaudes, geysers et marmites de boue abondent. C’est en Islande que l’on trouve le Geysir, geyser qui a donn√© son nom √† tous les autres. Mais celui ci n’√©tant plus tr√®s actif, il se fait voler la vedette par le c√©l√®bre Strokkur qui lui rentre en √©ruption toutes les quelques minutes.

Iceland - Strokkur
Le c√©l√®bre Strokkur est une des manifestations les plus visibles de l’intense activit√© g√©othermique de l’Islande.

L’Islande est aussi un pays situ√© √† des latitudes √©lev√©es, effleurant le cercle polaire dans son extr√™mit√© nord. 11 % de l’√ģle sont recouverts de glaciers. Le plus connu de ces glaciers est, depuis 2011, l’Eyjafjallaj√∂kull. Mais ce petit glacier ne fait que 78 km¬≤. Le plus grand glacier de l’√ģle est le Vatnaj√∂kull, qui avec 8300 km¬≤ (soit presque la superficie de la Corse) est le plus grand glacier situ√© en dehors des zones polaires.

Iceland - Eyjafjallajökull
Le c√©l√®bre Eyjafjallaj√∂kull n’est que l’un des nombreux glaciers qui recouvrent l’Islande.

Il est assez simple d’approcher les glaciers en Islande. Les grosses calottes de glaces principales ont souvent des langues glaci√®res secondaires qui descendent des sommets, parfois m√™me jusque dans la mer. En fondant, ces lagunes cr√©ent des lacs glaci√®re o√Ļ flottent des icerbergs. Le plus connu de ces lacs est le J√∂kuls√°rl√≥n. C’est aussi le plus accessible car situ√© au bord de la route n¬į1, c’est pourquoi il a parfois servi de d√©cors pour des films (des James Bond entre autre). Ce lac a √©t√© cr√©e par la r√©cente fonte du Brei√įamerkurj√∂kull, une langue glaci√®re du Vatnaj√∂kull.

Iceland - Jökulsárlón
Le J√∂kuls√°rl√≥n est sans doute l’un des endroits les plus impressionnants d’Islande

En Islande, les glaciers ont souvent des strates grises ou noires. Ces couches sont un m√©lange de cendres volcaniques et de glace. C’est ainsi que certains glaciers ressemblent √† de gigantesque langues de charbon.

Iceland - Skaftafell National Park - Skaftafellsjökull
Le Skaftafellsj√∂kull ressemble √† un gigantesque morceau de charbon. C’est pourtant bien de la glace, noircie par les cendres des √©ruptions du Gr√≠msv√∂tn.

Les √©ruptions en Islande donnent parfois naissance √† un ph√©nom√®ne d’une violence extr√™me. Quand un volcan se reveille sous un glacier, d’immenses poches d’eau peuvent se former. Quand ces poches c√©dent, une gigantesque quantit√© d’eau est lib√©r√©e d’un seul coup. C’est ce qu’on appele un j√∂kulhlaup. L’√©ruption de l’Eyjafj√∂ll en 2010 provoqua plusieurs j√∂kulhlaups qui ont ravag√© la vall√©e de √ě√≥rsm√∂rk. Mais le j√∂kulhlaup qui a marqu√© les esprits est celui provoqu√© par une √©ruption du Gr√≠msv√∂tn en 1996: 3km3 d’eau ont brutalement √©t√© lib√©r√©s du Vatnaj√∂kull provoquant un mur d’eau de 50 km de large pour 5 m√®tres de haut. La puissance des flots ainsi que les roches et blocs de glace chari√©s ont provoqu√© d’importants d√©gats sur la route n¬į1. Elle fut totalement d√©truite sur 10 km. Aujourd’hui encore, en passant dans cette zone d√©sol√©e nomm√©e Skei√įar√°rsandur (un sandur est une plaine form√©e par les alluvions glaciaires charri√©es et d√©pos√©es par les eaux de fonte de glaciers), on peut voir un pilier de pont tordu par le j√∂kulhlaup. C’est une chance que l’Islande soit quasi d√©serte en dehors de Reykjavik, une zone habit√©e touch√©e par un tel ph√©nom√®ne serait compl√®tement ray√©e de la carte.

Iceland - Skaftafell National Park - Skei√įar√°rsandur
La vue sur le Skei√įar√°rsandur depuis la verdoyante Skaftafellshei√įi est saisissante. Il faut imaginer cette vaste plaine st√©rile recouverte par plusieurs m√®tres d’eau pour se rendre compte des dimensions consid√©rables que peuvent avoir les j√∂kulhlaups.

Le petit village de V√≠k √≠ M√Ĺrdal est consid√©r√© comme √† risque en cas d’√©ruption du volcan Katla, situ√© sous le M√Ĺrdalsj√∂kull. Les j√∂kulhlaups ont souvent tendance √† ravager la plaine d√©sol√©e du M√Ĺrdalssandur, mais ils peuvent occasionnellement se diriger vers V√≠k. Les √©ruptions de Eyjafj√∂ll sont souvent suivies par des √©ruptions du Katla, ce qui laisse craindre un d√©sastre dans les prochaines ann√©es.

Iceland - M√Ĺrdalssandur
Seules de rares esp√®ces de mousse arrivent √† pousser dans le M√Ĺrdalssandur, r√©guli√®rement ravag√© pour les j√∂kulhlaups s’√©chappant du M√Ĺrdalsj√∂kull situ√© au loin.

Malgr√© son nom et qu’elle soit situ√©e juste sous le cercle polaire, l’Islande n’est pas si froide que √ßa. Les c√ītes de l’√ģle sont l√©ch√©es par les eaux temp√©r√©e du Gulf Stream. Ainsi, les temp√©ratures minimales moyennes √† Reykjavik, la capitale du pays, ne sont que de -0.5¬įC. A comparer √† Kulusuk, ville du Gro√ęnland situ√©e sensiblement aux m√™me latitudes, mais 750 km plus √† l’ouest, et qui elle a des minimales moyennes de -7.5¬įC. Pour autant, les maximales ne grimpent pas bien haut, avec une moyenne haute √† 13¬įC. Mais par une belle journ√©e d’√©t√©, le mercure peut d√©passer les 20¬įC. Le climat est plus rude dans toute la partie centrale de l’√ģle appel√©e Hautes Terres: l’altitude, les glaciers, la raret√© de l’eau, l’√©loignement de la mer et l’absence de v√©g√©tation contribuent √† abaisser tr√®s sensiblement les temp√©ratures de cette zone du pays. Le climat y est polaire.

La saison touristique est tr√®s courte en Islande, elle court de juin √† ao√Ľt. Les jours sont tr√®s longs. Et m√™me si le cercle polaire ne coupe que l’extr√™me nord du pays, aux alentours du solstice d’√©t√©, le soleil ne descend jamais suffisemment bas sous l’horizon pour avoir des nuits sombres: la nuit n’est qu’un court cr√©puscule. Les mois les plus secs sont les mois de mai et de juin. Mais comme pour la plupart des √ģles, le climat y est impr√©visible. Il peut tout aussi bien pleuvoir pendant des jours qu’y faire un grand soleil pendant une semaine. Mais en g√©n√©ral, le climat change tr√®s vite, on peut passer en quelques minutes de la pluie au soleil. Et m√™me en √©t√©, la neige reste possible. Nous avons eu de la neige sur les collines situ√©es juste derri√®re Reykjavik au mois de juin.

Le plus grand d√©sagr√©ment est sans doute le vent. Il peut souffler tr√®s fort, m√™me en √©t√©. Quand c’est le cas, ne vous fiez pas aux temp√©ratures indiqu√©es par votre thermom√®tre pour vous habiller. Sortir par 10¬įC chez vous ne vous pose pas plus de probl√®mes que √ßa? Attendez de tester un 10¬įC sous le vent islandais :) Grosses protections au niveau de la t√™te indispensables.

Iceland - Bl√°a L√≥ni√į
Quand le vent souffle en Islande, la température ressentie est bien en dessous de la température réelle. Vêtements chauds indispensables.

Loger en h√ītel co√Ľte cher en Islande. Pour loger √† moindre co√Ľt, il y a l’option camping, mais question confort, ce n’est pas vraiment √ßa quand on sait quel genre de climat on peut avoir √† affronter. A mes yeux, une des meilleurs options est de loger dans une auberge de jeunesse. C’est celle que nous avions choisi pour tous nos h√©nergement hors Reykjavik. Il en existe environ une trentaine sur l’√ģle. Certaines ont m√™me le luxe d’offrir l’acc√®s √† des jacuzzis aliment√© par de l’eau chauff√©e par g√©othermie. Attention, odeur de souffre garantie :) Il faut compter en g√©n√©ral une trentaine d’euros par nuit en haute saison. Une autre option tr√®s r√©pandue est la guesthouse. C’est ce type de logement que nous avions √† Reykjavik. Les prix et les conforts peuvent √™tre tr√®s variable. Nous avions log√© dans la guesthouse Isafold. Pour la 1√®re nuit, nous avions eu le droit √† un v√©ritable appartement, avec une vraie cuisine. Pour nos derni√®res nuits, nous avions un logement plus petit, et sans cuisine.

Pour se d√©placer dans ce pays, une voiture est indispensable. Avec une voiture de tourisme standard, vous serez condamn√© √† rester en p√©riph√©rie de l’√ģle. Vous pourrez parcourir la c√©l√®bre route n¬į1, qui est goudronn√©e sur sa majeure partie, ainsi que quelques routes secondaires (rarement goudronn√©es, sauf peut √™tre √† proximit√© de Reykjavik).

Iceland - Reykjanes  peninsula
Les routes goudronnées sont rares en Islande.

Par contre, toutes les « routes » int√©rieures, et dont le nom commence par F (comme par exemple la F26) vous seront inaccessibles sans un 4×4. Les routes de type F sont en fait des pistes, parfois en mauvais √©tat, et qui traversent le plus souvent des rivi√®res. En cas de fortes pluies, ou de journ√©e douce faisant fondre les glaciers, certains passages √† gu√©s sont tr√®s d√©licats, voir impossible. Ne vous √©tonnez de croiser dans ce pays des 4×4 avec des roues de taille d√©mesur√©e. Pour ceux qui voudraient s’aventurer un peu dans les terres sans forcement louer de 4×4, il est possible de rejoindre une excursion pour une journ√©e. Mais c’est plut√īt on√©reux (les 1er prix doivent commencer aux alentour de 15 ou 20 000 couronnes islandaises).

√ě√≥rsm√∂rk
Les 4×4 en Islande sont souvent des monstres d’un gabarit impressionnant, avec une consommation d√©lirante. Pas tr√®s √©cologique, mais souvent n√©cessaire pour s’aventurer dans les Hautes Terres.

  • A savoir sur le Gro√ęnland:
Le Gro√ęnland est un pays assez atypique. Situ√© en Am√©rique du Nord, mais politiquement rattach√© √† l’Europe, c’est un pays constitutif du Royaume du Danemark, avec sa propre langue et ses institutions, mais ayant la reine du Danemark comme chef d’√©tat. Du coup, pas besoin de passeport pour un europ√©en pour se rendre l√† bas.

Bien que situ√© √† un saut de puce de l’Islande, le climat du Gro√ęnland est radicalement diff√©rent. C’est un climat arctique, avec cependant de grandes variations entre le nord et le sud, l’est et l’ouest, les c√ītes et l’int√©rieur. L’air y est g√©n√©ralement assez sec, ce qui rend le froid plus supportable qu’en Islande.

Greenland - Kulusuk
En juin, les eaux du Gro√ęnland peuvent √™tre encore partiellement gel√©es.

Le Gro√ęnland est le pays le moins dens√©ment peupl√© au monde avec 0,026 habitants aux km2, soit seulement 56 000 habitants sur ce qui est le 12√®me plus grand pays au monde. Il faut dire aussi que 80% du territoire sont recouverts par une epaisse calotte de glace. De ce fait, seuls quelques rares endroits sur les c√ītes sont habit√©s, surtout dans le sud ouest, au climat plus cl√©ment.

Greenland - Kulusuk
Beaucoup de petits villages de la c√īte gro√ęnlandaise ne comptent que quelques centaines d’habitants.

En dehors des villages, il n’y a pas de route au Gro√ęnland. Les d√©placements se font en avion, en h√©licopt√®re, en bateau l’√©t√©, et en tra√ģneau l’hiver. A cause de cette sp√©cificit√©, un voyage au Gro√ęnland sera toujours on√©reux.

Greenland - Kulusuk
Il n’y a que peu de routes au Gro√ęnland, les transports seront vos premiers postes de d√©penses.

Il existe quelques rares h√ītels et auberge de jeunesse au Gro√ęnland. Mais pour pouvoir voir du pays, vous devrez camper ou dormir sur un bateau.

Greenland - Kulusuk
Les h√ītels sont rares au Gro√ęnland, et chers.

Pour un s√©jour au Gro√ęnland, pr√©voyez toujours une certaine marge de s√©curit√© pour vos arriv√©es et d√©parts. En cas de temp√™te, les vols peuvent √™tre annul√©s, les bateaux peuvent avoir du retard.

  • Le coin du photographe:
L’Islande a la r√©putation d’√™tre un paradis pour photographes. Cette r√©putation n’est pas usurp√©e, mais tout d√©pendra des conditions climatiques que vous rencontrerez. Un ciel gris et pluvieux n’est pas n√©cessairement synonyme de journ√©e perdue. Le temps peut tr√®s vite changer, et quelques rayons de soleil per√ßant au travers de nuages peuvent donner des jeux de lumi√®re assez exceptionnels.

√ě√≥rsm√∂rk
Les rayons de soleil perçant une couche de nuages donnent souvent des paysages très contrastés et photogéniques.

Pour peu que le soleil soit au rendez-vous, les interminables cr√©puscules d’√©t√© d’Islande et du Gro√ęnland vous donneront des heures d’une chaude lumi√®re, id√©ale pour la photographie. Et l’hiver, vous aurez le droit aux aurores bor√©ales. L’Islande est √† la latitude id√©ale pour en th√©orie voir le maximum d’aurores, mais en pratique le climat tr√®s capricieux de l’√ģle fait qu’il n’est jamais possible d’√™tre assur√© de voir des aurores lors d’un s√©jour dans ce pays. Le Gro√ęnland, qui b√©n√©ficie d’un climat plus sec, est aussi bien plac√© pour admirer des aurores, mais c’est une surtout destination « d’√©t√© », p√©riode o√Ļ la nuit n’existe pas. Les hivers y sont tr√®s froid, et le tourisme quasi inexistant en cette p√©riode.

Les ph√©nom√®nes g√©othermiques de l’Islande seront autant de sujets photographiques int√©ressants. Ils conf√®rent souvent √† leur environnement des couleurs assez surprenantes, que ce soient les eaux color√©es des geysers et autres sources chaudes, ou les roches oxyd√©es et color√©es par le soufre. A vous d’essayer de les saisir avec la meilleur lumi√®re possible. Et si vous √™tes chanceux, vous arriverez peut √™tre √† ramener des images d’une √©ruption volcanique.

Iceland - Haukadalur
L’Islande est l’un des rares endroits sur terre o√Ļ il y a des geysers. Profitez en.

L’Islande est aussi connue pour ses nombreuses chutes d’eau. Il y en a de toutes tailles, aussi bien dans des contr√©es verdoyantes que sur des plateaux st√©riles. Les plus connues portent le nom de Gullfoss, Sk√≥gafoss ou encore Seljalandsfoss. Vous les rep√©rez facilement sur les panneaux indicant les lieux d’inter√™ts, le suffix « foss » signifiant « chutes d’eau ». Les chutes d’eau ont souvent un inter√™t photographique certain. Un filtre ND pourra vous servir pour faire des poses longues et donner un aspect cotonneux √† l’eau des chutes.

Iceland - Skaftafell National Park - Svartifoss
La Svartifoss est l’une des tr√®s nombreuses chutes que compte l’Islande.

Les nombreux glaciers d’Islande vous donneront l’occasion de voir des paysages √† l’aspect polaire, et de les prendre en photo. Cette fois, c’est le mot « j√∂kull » (glacier en islandais) qu’il vous faudra chercher sur les panneaux indicatifs. Attention toutefois, si marcher √† c√īte d’un lac glaci√®re, tel le J√∂kuls√°rl√≥n ne pr√©sente pas de danger, ce n’est pas le cas de la marche sur un glacier: ne vous y aventurez pas sans √™tre √©quip√©, et sans une bonne connaissance de ce genre de milieu (ou accompagn√© d’un guide). Pour des paysages polaires encore plus impressionants, pas seulement localis√©s aux abords des glaciers, rendez-vous au Gro√ęnland, vous y trouverez de quoi remplir vos cartes m√©moires.

Greenland - Angmagssalik Island
Les paysages polaires du Gro√ęnland sont un r√©gal pour le photographe.

Le froid ayant tendance √† d√©charger les batteries, pr√©voyez toujours d’en avoir quelques unes de secours, surtout si vous vous √©loignez des centres de vies et que vous n’avez pas de possibilit√©s de recharge pendant plusieurs jours.

  • Quelques photos:
Iceland - √ěingvellir National Park
√ěingvellir National Park – Islande

Iceland - Blesi
Blesi – Islande

Iceland - Skaftafell National Park - Hvannadalshn√ļkur
Skaftafell National Park – Hvannadalshn√ļkur – Islande

Iceland - Skaftafellsjökull
Skaftafell National Park РSkaftafellsjökull РIslande

Iceland - Jökulsárlón
Jökulsárlón РIslande

Iceland - Selt√ļn
Selt√ļn – Islande

Iceland - Bl√°a L√≥ni√į
Bl√°a L√≥ni√į – Islande

Greenland - Kulusuk
Kulusuk – Gro√ęnland

Greenland - Kulusuk
Kulusuk – Gro√ęnland

No Response to “Islande/Groenland”

Leave a Comment

A propos de l’auteur

Je m'appelle J√©r√©my Bourgouin. Ing√©nieur en informatique dipl√īm√© de l'ESSI-Polytech Nice Sophia, je vis sur Antibes et travaille chez Amadeus SAS.
Passionné par les voyages et la photographie, j'ai décidé de partager mes conseils et mes expériences sur ce site.