Google

Irlande du Sud

  • L’itinéraire:
- jour 1 / 08.08.2005:
Nice/Dublin – nuit à Dublin
- jour 1 / 09.08.2005:
Glendalough Wicklow Mountains National Park – nuit à Wicklow
- jour 1 / 10.08.2005:
Cashel – nuit à Ennis
- jour 1 / 11.08.2005:
Le Burren + falaises de Moher – nuit à Lahinch
- jour 1 / 12.08.2005:
Inisheer – nuit à Lahinch
- jour 1 / 13.08.2005:
Galway – nuit à Galway
- jour 1 / 14.08.2005:
sud du Connemara + Aughnanure Castle – nuit à Galway
- jour 1 / 15.08.2005:
Abbaye de Kylemore + Diamond Hill + Fjord de Killary Harbour – nuit à Leenane
- jour 1 / 16.08.2005:
de Leenane à Dublin – nuit à Dublin
- jour 1 / 17.08.2005:
Dublin/Nice
  • Le budget:
- vol Nice-Dublin:
268.94 €
- 2 nuits à Dublin:
40 €
- 1 nuit à Wicklow:
16 €
- 1 nuit à Ennis :
14.2 €
- 2 nuit à Lahinch:
30 €
- 2 nuit à Galway:
36 €
- 1 nuit à Leenane:
13.5 €
- location voiture:
152.43 €
- essence:
27.8 €
- parkings divers:
15.8 €
- balade en cheval à Galway:
15 €
- bateau pour l’île d’Inisheer:
25 €
- location vélo à Inisheer:
10 €
- Old Jameson Distillery:
7 €

- total:
671.67 €


A ce budget, il faut rajouter le prix des repas. Mais ce coût est plutôt faible, le midi nous pique-niquions, et le soir, logeant dans des auberges de jeunesse, la plupart du temps, nous nous faisions nos repas nous même. Les tarifs des restaurants étant assez élevés en Irlande, y manger tous les jours peut vite gréver le budget. Quant au logement, dormir dans des auberges de jeunesse permet de voyager à bas coût. Attention cependant, même si la plupart sont propres et bien entretenues, il vaut mieux vous renseigner sur les établissements que vous seriez amener à choisir. L’auberge de jeunesse dans laquelle nous avons dormir à Ennis était plutôt décevante, pas très propre et mal entretenue. Ce fut notre seule déception de ce voyage.

  • A savoir:
L’Irlande est un pays qui possède un climat totalement imprévisible: fortement océanique (aucun point de l’île n’est à plus de 96 km de la mer), le temps y change très rapidement. Il n’y fait jamais très froid, ni très chaud. Et il pleut régulièrement toute l’année. C’est grâce à ce climat que l’île a acquis le surnom de Verte Erin. Prévoyez donc de vous habiller en conséquence.

  • Le coin du photographe:
A l’époque, je n’étais pas encore équipé en numérique. J’ai fais ce voyage avec mon EOS 500N et mon 50mm 1.8. Avec une seule focale fixe (pas très flexible), et ne faisant pas moi même le développement de mes photos, je n’ai malheureusement pas pu ramener de très belles photos de ce voyage. Par conséquent, je n’ai pas de cliché intéressant à publier ici. J’ai cependant pour saisir tout le potentiel photographique de ce pays. Le soleil jouant régulièrement à cache cache avec les nuages, les jeux de lumière y sont souvent spectaculaires. Et la nature est omniprésente dans ce pays. Dès que l’on s’éloigne un peu des rares grandes villes, on se retrouve vite dans des étendues sauvage immaculées. De quoi satisfaire les photographes les plus exigeants.


No Response to “Irlande du Sud”

Leave a Comment

A propos de l’auteur

Je m'appelle Jérémy Bourgouin. Ingénieur en informatique diplômé de l'ESSI-Polytech Nice Sophia, je vis sur Antibes et travaille chez Amadeus SAS.
Passionné par les voyages et la photographie, j'ai décidé de partager mes conseils et mes expériences sur ce site.